Si cet email ne s’affiche pas correctement, vous pouvez consulter la version en ligne

Boletín Cantabria Interreg-SUDOE
20 BULLETIN
Nov 2013
 
 

25 NOV 2013

Sans la coopération, impossible !

La deuxième table ronde du séminaire de capitalisation intitulée «Sans la coopération, cela n'aurait pas été possible», a accueilli quatre projets : FIBNATEX, APSAT, SUST FOREST et AGUA FLASH qui ont démontré grâce à leurs expériences la condition sine qua non qu'a constitué la coopération transnationale. Ces projets ont pu mener à bien leurs actions grâce au caractère complémentaire de leur partenariat, en renforçant ainsi les avantages de la coopération transnationale. Le caractère complémentaire du partenariat de ces projets s'est manifesté par des compétences additionnelles, l'hétérogénéité des intérêts des membres du partenariat et l'importance de la confiance entre les bénéficiaires dû à l'interdépendance de leurs actions.

Le projet FIBNATEX I a mis en réseau des centres de compétences complémentaires pour obtenir des textiles innovants à partir de fibres naturelles de chanvre. Les connaissances acquises pendant le projet ont été transférées aux entreprises associées. Les résultats sont en train d'être capitalisés par FIBNATEX II. Paulo Cadeia, Directeur de gestion d'innovation au centre technologique des industries textiles et du vêtement du Portugal (CITEVE) et premier bénéficiaire du projet a expliqué les difficultés propres au secteur textile et comment les efforts se sont centrés sur la formation d'un partenariat capable de rassembler les différents agents de la chaîne de valeur du secteur. «Le projet a essayé de former un partenariat complémentaire en incluant des centres de recherche textile, des industries textiles et des producteurs de chanvre». Cette complémentarité entre les membres du partenariat a permis que chacun d'entre eux puisse apporter son savoir-faire au projet : «Les entreprises n'ont pas le temps d'effectuer de la recherche. En revanche, ce partenariat développe des mécanismes innovateurs. C'est pourquoi ce projet est important, parce qu'il nous permet de faire des recherches et de transférer les résultats aux entreprises et parallèlement de créer de nouvelles activités dans le tissu entrepreneurial de l'espace SUDOE». Pour y parvenir, FIBNATEX a veillé à ce que les entreprises associées au projet participent tant aux réunions du partenariat comme au développement des recherches. Cette complémentarité des connaissances et domaines d'activités des partenaires du projet, ainsi que le caractère intrinsèque et exclusif de la coopération transnationale a permis de créer des synergies entre le partenariat qui assure des avancées importante pour ce secteur, qui n'auraient pas été possibles sans la coopération.

Philippe Lattes, responsable de projets européens, de recherche et de l'espace au Pôle de compétitivité Aerospace-Valley, et premier bénéficiaire du projet APSAT, a expliqué comment le partenariat a su développer différentes applications télématiques d'utilité pour les bénéficiaires du projet mais aussi d'intérêt général pour la société. «Chaque région impliquée dans le projet a participé au développement de ces applications selon leurs compétences respectives. Les centres technologiques du partenariat ont défini les secteurs à mettre en œuvre selon les besoin des régions impliquées. Le principe pour la présélection des thématiques consistait à qu'au moins deux régions devaient souhaiter mettre en œuvre ces applications dans leurs territoires respectifs. Aerospace-Valley a effectué un suivi des actions, tandis que les centres technologiques du partenariat ont directement soutenu le développement technologique de ces tâches. Le partenariat compte d'une part avec des partenaires capables de gérer, de développer ces applications technologiques et d'autre part, participent des collectivités locales, bénéficiaires du projet, qui témoignent d'un grand intérêt à implanter ces applications dans leurs régions». APSAT a garanti le transfert de connaissance et l'échange de bonnes pratiques entre les membres de son partenariat qui grâce au partage d'un même intérêt et un savoir-faire différent ont pu développer et mettre en œuvre une technologie innovatrice.


Un troisième témoignage sur l'importance de participer à un projet de coopération avec un partenariat de compétences complémentaires a été celui exposé par Félix Pinillos, chef du secteur forestier dans la Fondation CESEFOR et premier bénéficiaire du projet SUST FOREST. Le projet SUST FOREST promeut l'extraction résinière comme une utilisation forestière rentable qui contribue à l'emploi rural ainsi qu'à la conservation et à la prévention d'incendies dans les pinèdes de l'espace SUDOE. En travaillant sur la même ligne et en s'affrontant aux mêmes difficultés, Felix Pinillos a indiqué en quoi consiste la complémentarité du partenariat, où «les bénéficiaires français viennent du secteur industriel, les partenaires du Portugal représentent la gestion des risques d'incendies et les bénéficiaires espagnols regroupent l'activité d'extraction résinière. Les entreprises associées au projet ont été nombreuses et très importantes pour le bon développement du projet». Le secteur résinier est presque perdu, en revanche le fait que le projet SUST FOREST ait uni différents acteurs, comme le secteur entrepreneurial (représenté par les producteurs de résine naturelle et les industries transformatrices), les décideurs de politiques publiques, les propriétaires forestiers (qu'ils soient particuliers ou publics), et fut capable de surmonter des défis relatifs à l'hétérogénéité des intérêts des bénéficiaires, prouve l'importance et le succès de la coopération transnationale pour récupérer une activité économique durable dans l'Espace SUDOE.


Un dernier exemple de projet développé avec succès grâce à la complémentarité du partenariat a été présenté par Francisco Comín, Professeur et chercheur à l'Institut pyrénéen d'écologie du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques et bénéficiaire du projet AGUA FLASH. Ce projet a développé un prototype capable d'évaluer les risques de dégradation de la qualité de l'eau pendant les périodes de crue des bassins agricoles du SUDOE. Francisco Comín a expliqué comment a été développé de manière transnationale l'instrument d'AGUA FLASH, à savoir que «chaque partenaire était responsable d'une tâche. Cela permettait d'alimenter la suivante, jusqu'à la fin du processus. Ce système est risqué, mais la confiance et la complémentarité entre les partenaires du projet est fondamentale. Actuellement, ce même partenariat exécute le projet ATTENAGUA et nous observons que la partie administrative est plus facile à gérer avec un partenariat expérimenté». Les recherches entreprises dans le cadre du projet AGUA FLASH ont été effectuées dans différentes régions du SUDOE, et même si la solution technique trouvée est locale, elle sert à tous les espaces aquatiques avec une grande présence de produits agricoles. L'outil a fait preuve de son utilité et a été testé dans quatre territoires différents de l'espace SUDOE». Les outils développés dans le cadre du projet AGUA-FLASH ont eu un impact remarquable et pourraient apporter leur aide au développement de recommandations stratégiques pour la préservation des ressources aquatiques du territoire SUDOE.

Ces quatre témoignages ont clairement démontré la valeur ajoutée de la coopération permettant le développement de solutions conjointes à des problèmes qui sont recensés sur l'ensemble du territoire SUDOE et au-delà. La complémentarité des bénéficiaires et des territoires impliqués au niveau des connaissances et compétences mises à disposition des projets permet d'obtenir des solutions qui n'auraient jamais pu être développées de façon individuelle ou sur un seul territoire pilote.

Images associées:
 
News

25 NOV 2013
Événement annuel 2013 : «La capitalisation des résultats obtenus au cours de la période 2007 - 2013 dans l'Espace SUDOE ».

25 NOV 2013
Capitalisation et spécialisation : ces enseignements de la période 2007-2013 posent le socle de la préparation du futur programme SUDOE.

25 NOV 2013
Comment multiplier les résultats d’un projet ?

25 NOV 2013
Sans la coopération, impossible !

25 NOV 2013
Ingénierie et ingéniosité dans l’Espace SUDOE

 
 

Secretariado Técnico Conjunto SUDOE - Plaza del Príncipe nº 4, 1 planta - 39003 Santander, España - stcsudoe@interreg-sudoe.eu - T. 942 23 83 62 - F. 942 23 84 28
Autoridad de Gestión - C/ Hernán Cortés, 9 - 6ª planta - 39003 Santander, España - aug@interreg-sudoe.eu - T. 942 31 84 20 - F. 942 37 23 29

Vous pouvez accéder à vos données, les modifer ou les supprimer via notre formulaire de contact
Ce message est envoyé conformément à la nouvelle législation concernant les courriers électroniques : loi 34/2002 du 11 juillet LSSI